Le Girl Power, c’est pas encore gagné

Yo,

T’as vu passer cette video?

Bon, elle est cool, ça on est tous d’accord. Mais elle mérite plus qu’un like Facebook, du coup, je t’en parle aujourd’hui. Outre le fait d’être un clip marrant sur la musique de Wannabe, la video réalisée par l’association The Global Goals met en avant quelques grands enjeux concernant les injustices faites aux femmes: l’arrêt des violences, l’accès à l’éducation, la fin des mariages forcés et l’égalité des salaires.

Parce que je sais pas si tu sais mais aujourd’hui, en 2016, la condition des femmes c’est pas encore le top.

Dans le monde, 1 femme sur 7 est victime de viol, 1 sur 3 de violences.

250 millions de petites filles sont mariées de force avant 15 ans.

2,6 milliards de femmes vivent dans des pays qui ne pénalisent pas explicitement le viol.

Ouais, on vit dans un monde de merde, bro. Il y a d’autres chiffres par ici, sur le site de « No Gynophobie ». Gynophobie, kesako? C’est un mot nouveau pour dénoncer les violences faîtes aux femmes pour la simple raison qu’elles sont femmes.

Tu peux demander à n’importe quelle gonzesse, je suis certaine qu’elle a une histoire glauque à te raconter. Un truc pas cool qui lui est arrivé juste parce qu’elle est née sans zizi.

Il y a des tas de témoignages de filles qui se font harceler, suivre dans la rue ou abuser. On en fait quoi de tout ça? On continue de faire comme si de rien? On dit « bha oui c’est la vie »? Ou pire encore « c’est normal toutes des petasses »?

En portant un anorak, une écharpe jusqu’au nez, une capuche bien serrée, un jeans trop large et des baskets, on nous fait chier. Alors, je te laisse imaginer quand on fait peter la jupe et le petit haut. Et puis, quoi si on veut porter un mini-short ça change quoi? Quand bien même, même si on se baladait à poil, ça voudrait dire qu’on a envie que tous les lourdos de la terre viennent nous parler et nous mettre une main aux fesses?

Non. Merci mais non.

Puis la surreprésentation des hommes dans les postes à responsabilité, c’est normal? C’est parce que les femmes ça veut juste faire des bébés et s’occuper de sa famille, c’est ça?

Tu sais le blog, avant dans mon boulot, il m’arrivait de devoir négocier des contrats avec des partenaires. En général quand c’était pour une grosse somme, on allait toujours à deux, un collègue et moi. Le truc, c’est que je remarquais bien que presqu’à chaque fois quand c’était un mec qui était de l’autre côté de la table il ne s’adressait que à mon collègue pour parler d’argent et que à moi pour faire une petite blague.

Mais du con, tu crois que je pige pas ce que tu dis parce que je suis une fille? Tu veux pas me donner une sucette rose et un nounours aussi?

Ah et pardon mais il y a un autre truc qui m’agace. Si le Girl Power doit arriver faut bien qu’il démarre de quelque part. Genre des gonzesses, elles-mêmes, non? Franchement quand on regarde les medias feminins traditionnels, on a connu mieux niveau empowerment. Entre la rubrique Mode, Beauté, Mariage, Bouffe, Deco et Minceur, va falloir pas mal de temps pour changer les mentalités.

On peut être féminine, sexy et s’intéresser au monde non?

Non, mais vraiment, je pige pas. ça te soule pas qu’on te cause de « comment faire une jolie table d’été » ou « comment attirer chéri qui ne te regarde plus »?

Franchement en Belgique, niveau magazine « Pop et Cool » qui s’adressent aux filles modernes et intelligentes, c’est pas dingo-dingo. Il y a un marché à prendre.

A ce propos, je te conseille Cheek qui sait allier esprit girly, analyse et humour.

Mais ouais, c’est pas ça, moi aussi j’ai bien lire des trucs sur « comment avoir un beau cul », passer une heure à me mettre du verni rose ou regarder des videos de bébés pandas. Mais en même temps, je kiffe découvrir des gens qui font bouger les choses, j’essaye comme je peux de dénoncer les injustices ou de piger ce qu’il se passe dans le monde aujourd’hui. Les deux sont pas irreconciliables. Enfin, je crois.

Ouvrons les yeux.

Je dis ça, je dis rien, mais nous les meufs, on est l’autre moitié de l’humanité.

Alors, vive les Spice Girl, le Girl Power et aux chiottes les inégalités.

Peace.

girl-power

 

Publicités

Mauvaise nouvelle pour les ninetiseurs

Pardon, j’ai quelque chose à te dire qui va te faire te sentir vieux. Le single Wannabe des Spice Girls a 20 ans. 20 ans putain. Okay, je te laisse deux minutes pour t’en remettre. Je sais, ça fait un choc.

maxresdefault

« Il y a 20 ans c’était les années 80 ». Toi aussi tu te dis ça pas vrai ? Bhen non mon vieux, il y a 20 ans on était en 1996 et 5 jeunes anglaises appuyées par des gens pleins de frics sortaient l’un des plus grands tubes de l’histoire : Wannabe.

Yo, I’ll tell you what I want, what I really really want,

So tell me what you want, what you really really want,

I wanna, I wanna, I wanna, I wanna, I wanna really really really wanna zigazig ha.

Chez moi, à 7 ans (presque 8) ça donnait plutôt : yowaniwaniwantwaniwiniwniwant. Soit. Je faisais des couettes blondes pour ressembler à Baby Spice et je me déhanchais de toute mes forces en montrant mon nombril. (En vrai, j’étais triste parce que mes copines voulaient toujours que je sois Emma quand on imitait les chorés dans la cour de récré mais moi je préférais Geri, elle était plus sexy).

89d2e874d7bfd878dacd63d0e52d9039

Les Spice Girls m’ont fait rêver. Leurs posters tapissaient ma chambre et mon album panini Spice était ma passion numéro 1. Tiens, j’me souviens même que j’avais un magnifique taille crayon à leur effigie.

Un jour, mes parents ont été assez fâchés parce que je voulais des buffalos Spice Girls. J’ai pleuré, tapé des pieds, boudé et je les eu. Les talons faisaient 1/10 de ma taille, je me cassais la gueule toute les deux minutes mais j’étais heureuse comme jamais. (Je n’en reviens quand même pas qu’ils aient accepté que je porte ça).

Et puis, il y avait aussi des sucettes avec leurs visages dessinés dessus et des autocollants dans le paquet. Oh, ça, je kiffais sa mère (Quand t’y penses c’est quand même un peu pervers que des enfants sucent des têtes de bimbos, nan?)

CLy-Kf3WsAAUGre

En écrivant ce billet je découvre qu’il y a eu des poupées, des tasses, du déodorant, du soda, des appareils photos, un jeu vidéo sur playstation, des verres, des vêtements, des chips et même un scooter. Tcheu, pourquoi j’étais pas au courant ?

Ouais, faut bien l’admettre, question marketing, elles (enfin l’équipe qui se cachaient derrière elles) ont fait fort. Très fort. Rien qu’en 1996, chacune aurait amassé une fortune évaluée à plus de 45 millions de dollars. Pas mal.

Alors ouais, certains diront qu’au final c’était juste un gros coup de pub plein de frics et qu’elles savaient même pas chanter mais je m’en fous pour moi les Spice Girls c’était mes amie imaginaires, mes idoles et mon groupe préféré-du-monde-entier. C’tout.

Malheureusement, un jour triste, le Spice World s’est écroulé. En 1998, Geri quitte le groupe (OH MON DIEU). C’est le début de la fin. Le règne fut bref mais ô combien mémorable.

Bref, il y a 20 ans en 1996 sortait Wannabe. J’avais sept ans et des étoiles dans les yeux.

Désolée pour le coup de vieux.

Ps : si ça te dis tu peux liker la page de mon blog bébé. Kiss Love Flex et Girl Power. https://www.facebook.com/unjourjetiendraiunblog/