Faut qu’on parle

Salut,

Je ne sais pas si je vous l’ai dit un jour, mais j’ai grandi à Rixensart, un petit village tranquille du Brabant Wallon. A Rix’, il y a quelques commerces, une excellente boulangerie, des écoles, un cinéma, des logements sociaux, des maisons classe moyenne et des grosses villas de bourgeois. A Rixensart, quand j’étais petite, Fedasil a ouvert un centre d’accueil pour réfugiés. Voilà, le décor est planté.

J’allais à l’école communale du centre, une charmante petite école remplie de gentillesse et de bons sentiments. Dans la cour des petits, il y avait un grand marronnier, autour duquel on dansait pendant la fancy-fair. C’était chouette.

Un autre truc qui était chouette, c’est qu’on avait des amis du centre d’accueil qui arrivaient dans nos classes. Parfois, ils parlaient pas bien français mais pour jouer à pierre-papier-ciseaux ça marchait sans langage. Nous les enfants, on aimait ça, acceuillir des enfants du Kosovo ou du Congo. Nos professeurs nous expliquaient que c’était pas trop facile pour eux et qu’il fallait être gentils.

Et puis un jour, les murs colorés de l’école sont devenus gris.

Dylan* n’est pas venu en classe. Au début, on a cru qu’il était malade, on s’est dit que c’était rien, mais Madame avait l’air embêtée et triste, alors j’ai commencé à avoir une sensation bizarre au coeur. Elle nous a demandé de nous asseoir parce qu’elle devait nous expliquer quelque chose.

Dylan avait été forcé de quitter la Belgique, il ne reviendrait pas. Il avait dû rentrer dans son pays avec sa famille. 

Bien-sûr, on a commencé à pleurer. Notre copain qui était si fort à touche-touche, on le reverrait jamais. On n’avait même pas pu lui dire aurevoir.

Bien-sûr, on a demandé pourquoi et qui l’avait obligé.

La réponse a été très bizarre. Il n’avait plus le droit d’être ici. Et c’était des adultes belges qui avaient décidé de ça.

C’était terrible. Dans ma tête, j’imaginais Dylan avec son petit cartable monter dans un avion. Je me posais plein de questions. Est ce qu’il avait emporté ses cahiers pour continuer ses devoirs? Est ce qu’il avait pleuré? Est ce que les adultes belges sont des méchants?

On a continué notre vie sans Dylan. D’autres enfants sont arrivés. On savait maintenant qu’on pouvait nous les voler.

Les années ont passé.

Aujourd’hui, je ne suis plus petite. je suis moi même devenue une adulte belge. Je n’ai pas beaucoup de pouvoir mais j’ai au moins celui de savoir m’exprimer alors je l’utilise.

Je n’ai plus beaucoup de contacts avec la petite école du centre mais je suis amie Facebook avec l’une de mes anciennes professeurs. Madame F. a partagé sur son mur, un post qui a retenu mon attention.

Une famille arménienne qui vit en Belgique depuis des années est menacée d’expulsion. Les plus jeunes enfants, respectivement en 3ème et 4ème année, sont nés en Belgique et y ont fait toute leur scolarité. A partir d’aujourd’hui, la famille peut être expulsée du pays du jour au lendemain.

Ces quelques lignes me tuent. Je ne suis plus une enfant, je comprends le monde et il est de mon devoir de vous en parler aujourd’hui.

C’est injuste et incroyablement triste.

Je ne suis pas en Belgique en ce moment mais si vous, qui lisez ceci avez un quelconque pouvoir, merci de faire quelque chose.

Cette politique à vomir ne doit pas être faite en notre nom.

Ces enfants ont le droit de croire en leur avenir.

Peut être que ce billet ne changera rien, mais peut être que si.

Une pétition est en ligne, je vous invite à la signer.

Merci.

Je tiens par ailleurs à saluer le travail de ces professeurs anonymes qui accueillent, conseillent, amusent, encouragent, motivent les enfants, quelles que soient leurs origines.

Plus d’infos par ici: https://soutenirlafamillemgroyan.wordpress.com/

*j’ai changé le prénom

Publicités

Une réflexion sur “Faut qu’on parle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s