Pas contente: la grande affaire du petit burkini

Le 28 juillet dernier, David Lisnard , le maire de Cannes a signé un arrêté stipulant que « l’accès aux plages et à la baignade sur la commune de Cannes sont interdits […] à toute personne n’ayant pas une tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et de la laïcité ». Thierry Migoule, directeur des services municipaux de la ville, a cherché à clarifier l’intention de cette décision. « Il ne s’agit pas d’interdire le port de signes religieux à la plage… mais les tenues ostentatoires qui font référence à une allégeance à des mouvements terroristes qui nous font la guerre », a-t-il déclaré. Qu’on se le dise, cette justification est bien pire que l’arrêté en lui-même puisqu’elle démontre que celui-ci ne vise en fait que le burkini en faisant un amalgame affreux entre terrorisme et Islam. Des associations contre l’islamophobie ont saisi la justice. En vain.

Je ne sais pas ce qui me révolte le plus dans cette histoire. L’entrave aux libertés individuelles ? L’amalgame entre terrorisme et islam ? Les réactions islamophobes, racistes et sexistes des citoyens ?

Bien-sûr, c’est en France que ça se passe, mais ces bêtises pourraient donner des idées à certains de mes concitoyens un peu trop belgo-facho. J’ai peur. J’ai mal à ma démocratie. J’ai beau retourner la question dans tous les sens, je ne comprends pas en quoi, le fait qu’une femme se baigne couverte pose un problème à l’ordre public ? C’est la plage, l’endroit où l’on vient en famille, seul(e) ou entre amis pour prendre du bon temps, pour se relaxer, pour s’amuser.  En interdire l’accès aux femmes portant un burkini c’est bien-sûr discriminatoire mais aussi extrêmement violent. C’est vilain. C’est méchant. Vraiment. Vraiment. Vraiment.

Je n’aurais pas dû, mais je n’ai pas pu m’empêcher de lire les commentaires des internautes dans les medias belges traitant du sujet. J’ai eu mal au cœur. Mon petit pays serait donc en partie peuplé d’ignorants islamophobes complètement haineux ? Merde, quelle claque.  Ils veulent quoi ? Que ces femmes se privent du plaisir de la baignade? Qu’elles restent enfermées chez elles ? Qu’elles trahissent leurs valeurs et leurs convictions en se dénudant ? Je ne peux rien contre cet arrêté débile, le seul petit pouvoir que j’ai aujourd’hui c’est de m’adresser à ces lecteurs racistes/islamophobes/sexistes et leur dire ce que je pense de leurs bêtises…

Nous y voilà.

A ceux qui martèlent « de toute manière, le burkini c’est comme le concours de miss tee-shirt mouillé ça colle sur la peau et met en valeur les formes qu’elles ne veulent pas montrer »… Je voudrais vous remercier pour l’élégance de vos propos. Ils sont très très éclairants. Aussi oui de fait, que l’on soit musulmane ou pas, nous les femmes, nous avons des « nichons » comme vous dites. Et vous, vous avez de petites bites. (Pardon pour le langage mais je m’adapte au registre). Bref, certaines préfèrent le monokini, d’autres le burkini. C’est grave ?

A ceux qui répètent tel un très mauvais refrain «qu’elles rentrent chez elles si elles veulent pas s’adapter ». Chez elles ? La France est leur pays, elles sont chez elles très chers. « Chez nous, on se baigne en maillot ». Chez nous ? C’est quoi chez nous ? La France carte postale (ou FN c’est selon), avec un bonhomme au béret et une baguette à la main ? « Ils veulent nous islamiser ». Non, ils (en l’occurrence elles) veulent juste profiter de la plage.

Ah, aussi je tire mon chapeau à ceux qui mettent en avant l’hygiène pour justifier ce style de mesure. Même si je ne suis pas une beach addicted, je peux dire selon mon expérience qu’entre les tenues de plongées, les gens qui gardent leurs habits pour se protéger du soleil et ceux qui n’ont juste pas envie de se dénuder… Les femmes en burkini sont loin d’être les seuls corps couverts sur la plage.

Et enfin, je remercie ceux qui clament haut et fort « dans les pays musulmans, on s’adapte on ne porte pas de bikini, ils ont qu’à s’adapter à nos mœurs ici ». Encore un argument de choc. Dans les pays musulmans ? Lesquels exactement ? Dans nombre d’entre eux, les femmes couvertes côtoient les découvertes. Dans d’autres, oui de fait, on ne peut sortir sans être voilées. Et ces pays, à ce que je sache ne sont pas des exemples d’ouverture et de liberté.

Non, mais franchement, qu’on laisse chacun faire un petit plouf comme il le souhaite.

L’état d’urgence devrait amener une fièvre d’apprendre, de partager, de comprendre mais on fait tout le contraire en excluant, stigmatisant et discriminant.

Triste monde.

Publicités

2 réflexions sur “Pas contente: la grande affaire du petit burkini

  1. Bonjour Jehanne !

    Bien sur ce que vous écrivez est le bon sens même. Ça coule de plume 😉
    Malgré tout je crois que cette stupide histoire n’excite que les excités et j’ai l’optimisme de croire qu’ils sont en minorité. Idem pour ces commentaires d’internautes sous les articles de journaux, personnellement je ne les lis plus depuis longtemps, il ne faut pas imaginer que cette poignée de personnes représente la population.

    Mais … il est vrai qu’il ne faut pas laisser passer ces réaction frigides, juste que j’espère qu’il n’est pas trop tard pour endiguer cette dérive nauséabonde.

    Merci pour votre joli blog !
    Philippe

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s