Je te souhaite une putain de merveilleuse année

Le 1 janvier 2016, j’avais écrit ces quelques mots. J’ai publié le billet, puis je l’ai retiré. Je le trouvais triste et morose. J’me disais qu’il fallait être heureux en ce premier jour de l’an. Je l’ai oublié ce petit papier jusqu’aujourd’hui, où  plus que jamais, mon coeur saigne. Bref, voici mes bons voeux du Nouvel-An (un peu tardifs). 

Je te souhaite une putain de merveilleuse année fieu.

Tu sais, c’est bête, mais cette fois au Nouvel-an, j’ai pleuré. Pour rien. Pour tout. (Et nan, j’étais même pas bourrée.)

2015 a été une sacrée pute avec le monde. Les morts quotidiens dans le pays voisin, la violence qui éclate partout, la peur qui monte, les discours racistes qui se multiplient, les gens qu’on laisse crever dans la méditerranée, les titres de presse racoleurs, l’intolérance, l’ignorance. J’en chiale fieu. J’en chiale.

Alors pour 2016, je nous souhaite des yeux ouverts, des oreilles tendues, des cerveaux qui fonctionnent, des bouchent qui sourient, des mains qui rattrapent, des gorges qui rient.

C’est naïf un peu. Mais si le monde explose, il nous reste quoi? On ferme les frontière, les rideaux, la porte, la télé, les journaux, on met des boules quies et on dort?

Non fieu.

On fait la fête. On rigole. On se sert les coudes. On explose les coeurs. On rencontre. On essaye de comprendre. On dénonce les injustices. On vit, puisqu’on peut mourir demain.

Peace.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s