rue Henri Bergé

Hey salut,

D’abord, j’espère que tu vas bien. Ensuite, je voulais te dire un truc, du coup j’ai décidé de te l’écrire…

L’autre jour, j’étais sur facebook, entre des photos de chats et des articles aux gros titres, j’ai vu passer cet info: salah abdeslam s’est caché 20 jours rue Henri Bergé à Schaerbeek. 

Non de dieu de merde, quel fucking trou du cul. (Voilà, je crois que je me suis dit ça).

Tu ne le sais peut-être pas mais je m’appelle Jehanne Bergé et Henri Bergé c’est mon arrière-arrière grand-père et cette rue est à sa mémoire, en son honneur. Quand je traverse Schaerbeek en vélo et que j’arrive dans cette rue, je me sens fière. Ouais, fière. C’était pas n’importe qui cet arrière-arrière grand papy.

Alors, oui-non, je t’avoue que c’est pas génial de voir que l’une des pires ordures de notre époque est en train de salir le nom de mon aïeul. Et puis, tu vois, au final, on est bien peu de choses. Ironie de l’Histoire, cette grosse merde de fondamentaliste s’est caché dans la rue d’un militant pour la laïcité. Mais ça personne le sait. Et j’ai donc décidé que je voulais t’en parler.

Henri Bergé nait en 1835 à Bruxelles.  Il étudie la chimie et la littérature à l’ULB pour ensuite l’enseigner par la suite. Il participe à la fondation de l’Ecole Polytechnique de l’ULB et y donne des cours. Il devient même le chimiste attitré de la Ville de Bruxelles de 1864 à 1870.  En 1877, il devient recteur de l’ULB. Il fait une grande carrière scientifique notamment dans le domaine de l’hygiène publique où ses innovations aident à améliorer le bien être de ses co-citoyens. Mais Henri Bergé est aussi une grande personnalité politique. En 1863, il fonde la société la « Libre pensée ». La même année, il se marie avec Leonie Stein, cet union est le tout premier mariage civil dans la ville de Bruxelles. Il soutient vivement Isabelle Gatti de Gamond pour créer un enseignement féminin à Bruxelles. Il devient échevin de Schaerbeek. Il se bat pour l’instruction publique obligatoire, laïque et gratuite. Toute sa vie, il s’est appliqué à refuser tout dogmatisme religieux ou philosophique, et à se fier principalement à ses propres expériences et sa raison pour penser ou juger.

Il meurt à Schaerbeek le 29 mars 1911.

La commune a dénommé une de ses artères Rue Henri Bergé pour lui rendre hommage et pour que son nom retienne l’histoire.

Ce pauvre crétin de salah abdeslam, aveuglé par l’obscurantisme, s’est caché dans cette rue comme un rat. J’aime à rêver que peut-être, si il s’était intéressé un instant à la Libre Pensée, il aurait été différent.

Comme quoi, les rues racontent l’Histoire. (voilà, sur ce je compte sur toi pour découvrir qui est la personne qui se cache derrière le nom de ta rue).

Une petite citation d’Henri Poincaré histoire de conclure bien comme il faut:

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n’est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d’être. »

Bye,

415738_10151234812448147_668088149_o

Publicités

2 réflexions sur “rue Henri Bergé

  1. Bien le bonjour !
    Je découvre seulement, mais avec un vif intérêt, votre billet. Et je vous en remercie d’autant plus que j’habite la rue Henri Bergé à Schaerbeek depuis l’an 2000…

    Un bel automne à vous !
    Marie-Claire

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s