L’inconnu en vélo qui mangeait des salades de fruits

Bon, je te préviens ce qui suit est un petit rien… Mais sans les petits riens la vie ce serait sans doute un grand rien. Alors voilà.

Il était une fois, à Bruxelles, un jour de cette semaine…
Il fait beau. Je quitte le bureau. J’enfourche mon petit vélo. J’ai envie d’une salade de fruits. Je roule, slalome entre les voitures. Je rêve un peu. (Comme d’habitude.) Face à moi, en sens inverse, arrive un mec sur son vélo. Il passe. Je le remarque. Il me remarque. Je continue mon chemin vers le magasin. J’ai envie d’une salade de fruits. Le feu est rouge. Je m’arrête. Derrière moi, le mec en vélo. Tiens, il a donc changé de chemin. Il me dépasse. Je le rattrape. J’ai envie d’une salade de fruits. Au feu suivant, il me redépasse. Il s’arrête devant le magasin. Moi aussi. Il accroche son vélo. Il me regarde. J’accroche mon vélo. Je le regarde. J’ai envie d’une salade de fruits. Il rentre. Je le suis. Il va vers le rayon des salades de fruits. Moi aussi. Il prend le paquet à 2 euros. Je suis à côté de lui. Je prends le paquet à 2 euros.
Je le regarde. Je rigole et dis un peu maladroitement: « On dirait qu’on se suit ».
Il sourit. Je pars à la caisse. Je demande une fourchette. Le vendeur n’en a pas. À la caisse d’à côté; il demande une fourchette, la vendeuse n’en a pas. On se retrouve sur le trottoir à côté de notre vélo avec une salade de fruits à 2 euros.
On se regarde. Il dit un peu maladroitement: « plus qu’à trouver une fourchette maintenant ». Je rougis et souris. Je dis « ouioui, bon appétit, salut » et je m’enfuis. Je rentre chez moi. Je me dis que je suis une handicapée, que je suis beaucoup trop vite gênée et que je me fatigue moi même à voir de la poésie dans une salade de fruits. Puis, j’me dis que ça ferait un bon début de film romantique rose bonbon. Mais la vie c’est pas comme dans les films (et ça je dois me le répéter souvent). Puis voilà, je mange ma salade de fruits avec les doigts en pensant à tout ça.
Et puis même qu’en fait, il y avait une petite fourchette au fond du pot. Ah, si on avait su.

Puis, la vie a continué sa marche de vie. Mais quand même, je me disais qu’un mec qui roule en vélo et qui mange des salades de fruits, c’est déjà pas si mal.

Aujourd’hui, 3 jours plus tard, j’étais sur mon petit vélo. Je rêvais un peu. (Comme d’habitude.) Puis là, tu me croiras ou pas mais de l’autre côté du boulevard, dans l’autre sens, il était là. Le mec à la salade de fruits me regardait en souriant sur son vélo. J’ai pas réalisé tout de suite. On s’est fait un timide « salut » de la main pendant quelques secondes. De loin tout en continuant notre chemin.
J’aurais pu lui crier « Hé t’as vu, il y avait une fourchette au fond du pot » ou juste lui demander son nom (en fait). Ou faire demi-tour ou juste m’arrêter (en fait). Mais non. J’ai avancé. J’ai tellement souri que j’ai failli avaler une mouche.

Je dois quand même l’avouer. Au feu rouge suivant. Je me suis retournée. Et le temps d’un instant j’ai quand même espéré. Mais la vie c’est pas comme dans les films (et ça je dois me le répéter souvent)).

Le conte s’arrête ici (ou pas si « jamais deux sans trois »).

C’était l’histoire de deux petits bonshommes qui se connaissent pas, qui se baladent en vélo et qui aiment les salades de fruits.

C’est tout. C’est rien mais c’est bien comme ça.

wpid-received_10153289354678147.jpeg

Publicités

3 réflexions sur “L’inconnu en vélo qui mangeait des salades de fruits

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s